Une communauté qui aime l'art, tout simplement!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [tutoriel] La pratique du dessin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
corbac
Membre
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 28
Localisation : Lens

MessageSujet: [tutoriel] La pratique du dessin    Dim 26 Fév - 22:42



Les qualités du dessinateur sont l'effort et la patience, ses outils sont son oeil et sa main. Aussi, s'agit-il de les entraîner, comme on entraînerait un muscle, c'est-à-dire à l'aide d'efforts constants, réguliers et durables.

Ne voyez plus, observez !
Il est important de comprendre que la chose la plus importante est l'oeil.


En effet, chez le dessinateur, le regard est d'une importance capitale. Quand vous regardez un objet, observez-le longuement, et tentez de l'analyser : la forme, la taille, les proportions, la lumière, les ombres, la texture. Il faut, en quelque sorte, déchiffrer les caractéristiques de l'objet.

Petit à petit, vous allez regarder différemment tout ce qui vous entoure : dans la rue, vous chercherez à comprendre l'ombre des passants sur le trottoir, les reliefs des immeubles, la perspective de la rue.
Il faut parfois passer plus de temps à regarder un objet qu'à le dessiner. Plus l'oeil sera habitué à observer et à analyser, plus le travail de la main sera facile, puisque ce dernier n'est que la transcription sur papier de la compréhension du réel, ou bien de sa déformation.

La synthèse
Nous reviendrons plus longuement sur ce point dans le chapitre sur la composition ; mais il est utile de commencer le travail dès à présent, et de le prolonger durant toute sa "carrière" de dessinateur ou de graphiste.

Il s'agit aussi d'apprendre à synthétiser : un dessin chargé de trop de détails est fatigant, tandis qu'un dessin qui ne garde que les éléments importants sera tout aussi beau, mais plus agréable au regard. Par exemple, pour une forêt, peindre chaque arbre peut être un bon travail. Néanmoins, une peinture qui ne détaille que quelques arbres et suggère les autres va forcer le spectateur à imaginer toute la forêt, à la créer, ce qui est beaucoup plus attrayant pour lui.


Conseils & exercices
Voici quelques petits conseils & exercices pour aiguiser votre oeil.

Regardez un objet, puis fermez les yeux pour visualiser l'objet le plus précisément possible.
Regardez un crépi, un mur criblé de points, des nuages, et tentez d'y voir des formes.
Lorsqu'on dessine, il convient de penser, non pas en lignes et en aplats, mais en formes et en volumes. Aussi, il peut être extrêmement utile (et amusant) de s'initier à la sculpture (avec de la pâte à modeler par exemple). Cette pratique, même sommaire, améliorera votre sens des volumes.
Toujours dans cette optique, vous pouvez tenter de dégager des formes géométriques simples d'objets courants. Par exemple : une lampe sera constituée d'un fin cylindre pour le pied, et d'un cube pour l'abat-jour.
Vous pouvez aussi vous amuser à ne dessiner que les ombres des objets, autrement dit à construire la forme sans traits. Il s'agit ici de « sculpter » à la lumière dans l'ombre. (Je vous renvoie au chapitre sur le matériel de base.)



Croquis d'observation
Les croquis sont essentiels ; ils suivent le dessinateur durant toute sa vie.


Le meilleur moyen d'améliorer son oeil, sa main, sa théorie, c'est de faire énormément de croquis d'observation. C'est-à-dire choisir un sujet, le regarder, le dessiner le plus rigoureusement possible.


Autrement dit, ne vous jetez pas tout de suite dans de grandes illustrations avec des décors, des personnages, que ce soit sur papier ou sur ordinateur. Le résultat escompté serait décevant, dans la mesure où vous n'auriez pas encore intégré toutes les variables indispensables pour ce type d'illustrations abouties.



Bref, travaillez l'anatomie, la perspective, la lumière à l'aide des croquis, et ensuite, vous serez en mesure de vous lancer dans de tels projets.

Pour ce qui est de l'ordinateur, il est conseillé de faire un maximum de Speeds, c'est-à-dire d'illustrations faites en un temps limité (moins d'une heure) : c'est une porte grande ouverte pour expérimenter.

Dans ces deux cas, ne vous souciez pas du résultat, moche ou joli, là n'est pas l'intérêt. Le but de ces pratiques se situe dans un entraînement régulier & constant, afin d'assimiler certains automatismes, de comprendre certains effets. Le croquis d'observation est donc un travail qui s'inscrit dans la durée, personnel et intime. Pour le dire en d'autres termes : lâchez-vous !
Il faut remplir des feuilles entières de mains, de visages, d'ombres, d'arbres : vous verrez qu'en seulement quelques feuilles, vous aurez progressé. Déjà, dans la maîtrise de l'objet travaillé, mais aussi, de manière plus générale, dans l'affûtement de votre oeil, dans l'aisance de votre main.


Conseils & exercices

La seconde base du dessin est évidemment le geste lui-même, afin d'obtenir un trait fluide, naturel et assuré. Pour cela, il n'y a que la pratique régulière ; cependant il existe quelques petits « exercices ».

Vous pouvez gribouiller des cercles, des traits, des arabesques, en vue de rendre votre trait plus fluide et plus sûr.
Efforcez-vous de dessiner rapidement une personne qui ne pose pas, et donc qui bouge, pour saisir son attitude générale en quelques traits. Cet exercice aiguise votre sens de la synthèse, et la rapidité de votre observation, puisqu'il exige de se concentrer sur les formes essentielles du sujet, en oubliant les détails superflus.

Toutefois, le meilleur moyen de progresser est la pratique du croquis d'observation. Aussi, je vous conseille de toujours avoir avec vous un petit carnet et un simple crayon à papier. Il est important de dessiner régulièrement ; tout peut être sujet de dessin : une rue, un paysage, un pot de fleur, un bureau, votre main, les passants.

Oubliez la gomme pour effacer à tout moment une zone du dessin et la refaire, afin d'éviter de brider votre spontanéité. Le dessinateur doit apprendre à « jeter » son dessin. Si vous devez utiliser la gomme, ce sera comme un crayon, pour ouvrir des blancs sur un médium sec (crayon, fusain, pastels).

Ne passez pas trop de temps sur un dessin. Il vaut mieux ne pas en mettre trop, et garder la forme générale du sujet, plutôt que de l'encombrer de détails qui détourneraient l'oeil.

Ne cherchez pas à obtenir un trait propre et lisse, cela bride aussi votre spontanéité, et fige le dessin. Il faut de préférence dessiner de façon ample et légère. C'est le poignet et le bras qui doivent bouger, et non les doigts.

Explorez différents médias, chacun a ses caractéristiques, et offre une approche différente du dessin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://craazypen.blogspot.com/
 
[tutoriel] La pratique du dessin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tutoriel peinture mur urbain
» Aide pour un tutoriel After Effect: Effet dessin Cartoon
» Créa De futari
» FreeCad
» [Tutoriel] Coloriser sous photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: T.U.T.O :: Tutoriaux-
Sauter vers: